L’oreille moyenne

Anatomie et fonctionnement de l’oreille moyenne

L’oreille moyenne,  est composée de la caisse du tympan,  de la chaîne d’osselet, des cellules mastoïdiennes et de  la trompe d’Eustache. Comme nous avons expliqué précédemment, le tympan est l’intermédiaire entre l’oreille externe et l’oreille moyenne.

  • La caisse du tympan est une cavité contenant de l’air comprise entre le conduit auditif externe et l’oreille interne. Elle est traversée par une chaîne d’osselets qui relie le tympan à la fenêtre ovale et qui assure la transmission des vibrations entre ces deux parties.

 

  • Ces trois osselets sont  le marteau, l’enclume et l’étrier. Ces osselets vont pouvoir bouger à l’aide d’articulations et de muscles en fonction des vibrations reçues et vont mettre en mouvement le milieu liquide de l’oreille interne. La cavité de l’oreille interne s’ouvre dans la caisse du tympan par deux petits orifices : la fenêtre ronde et la fenêtre ovale, la fenêtre ronde est fermée par une membrane, la fenêtre ovale par la platine de l’étrier.

 

  • La trompe d’Eustache est reliée au pharynx, c’est elle qui assure l’équilibre de pression entre l’oreille moyenne et l’extérieur pour éviter la rupture du tympan du a une trop grande différence de pression.

 

  • Les cellules mastoïdiennes sont de petites cavités qui prolongent la caisse du tympan dans l’os temporal qui lui est un os du crâne.

           

Le rôle de l’oreille moyenne est de transmettre les vibrations à l’oreille interne, elle permet cette transmission sans perte d’énergie. Cette conservation d’énergie s’effectue surtout grâce à la différence de surface entre le tympan et la fenêtre ovale. Le tympan est 15 à 20 fois plus grand que la fenêtre ovale, l’énergie des vibrations est ainsi concentrée sur une surface plus petite. Ce sont les mouvements des osselets (cités auparavant) qui permettre la transmission des vibrations du tympan jusqu’à la fenêtre ovale. Ces osselets sont reliés a des muscles qui se contracte et se rétracte en fonction des vibrations. La fenêtre ronde va permettre les déplacements liquidiens de l’oreille interne. Ainsi, lorsque l’étrier va s’enfoncer dans la fenêtre ovale, la membrane de la fenêtre ronde va se courber vers l’extérieur.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :